Comment revenir au tarif réglementé après avoir souscrit une offre de marché ?

Il y a 10 ans de cela que les clients des grands opérateurs historiques d’électricité et de gaz ont eu la possibilité d’abandonner les tarifs de vente afin de souscrire à un contrat au prix de marché pour leur abonnement d’électricité et de gaz naturel. Ce changement qui promet un bon nombre davantage attractifs est actuellement préféré par environ 10 % des consommateurs d’électricité et un tiers des abonnés au gaz. Cependant, pour revenir en arrière, un des principes les plus importants de cette ouverture à la concurrence des marchés de l’énergie dans l’Hexagone permet de revenir au tarif réglementé.

 

La différence entre le tarif réglementé et l’offre de marché

Avant de revenir au tarif réglementé ou bien de changer de contrat et de se souscrire au prix de marché, il est important de savoir faire la différence entre les deux. Cela aide à mieux comparer les offres proposées par chacun. Ainsi, pour l’offre réglementée, il se voit fixé et modifié par les pouvoirs publics. Ce tarif s’applique par défaut si le consommateur n’a jamais changé de fournisseur pour son domicile, ou s’il n’a jamais souscrit un nouveau contrat. Il est caractérisé par des tarifs n’évoluant pas librement. En effet, ils sont fixés et mis à jour par le ministère de l’Énergie. Quant à l’offre de marché, il peut être proposé, soit par les fournisseurs historiques comme EDF ou GEG, soit par les fournisseurs alternatifs, Direct Energie ou ENI. Ils sont déterminés de manière libre par la loi de l’offre et de la demande. Ainsi, le gouvernement n’intercède pas pour le régulier.

 

Les conditions pour revenir au tarif réglementé

En fonction de la fourniture d’énergie auquel le client fait l’objet d’abonnement, des conditions sont mises en places validant le retour à l’offre réglementée. Ainsi, pour l’électricité, si le foyer dispose d’une puissance établie inférieure ou égale à 36kVA, il peut souscrire une offre au tarif réglementé, même après avoir souscrit une offre de marché. Dans le cas contraire, si cette puissance installée se voit supérieure à 36kVA, il ne serait plus possible de revenir au premier tarif. Lors d’un déménagement, si le consommateur dépasse cette puissance installée, il doit souscrire une offre de marché, en effet, les tarifs ont été supprimés le 1er janvier 2016. Pour le gaz naturel, si la consommation est évaluée à moins de 30 000 kWh de gaz par an, il est possible de revenir au premier tarif. Dans l’autre cas, si la consommation dépasse ce chiffre, il ne serait pas possible de revenir en arrière.

 

Comment revenir au tarif réglementé ?

Revenir aux tarifs après avoir souscrit une offre de marché est très simple. Pour cela, il suffit de contacter, soit par courrier postal, soit par mail, le fournisseur historique du lieu d’habitation en l’informant du souhait de revenir à l’offre réglementée. La procédure qui s’en suit sera ensuite qu’une simple procédure classique de modification de fournisseur. Ainsi, il ne resta que de préparer le document qui inclura l’adresse, le dernier facteur d’électricité ou de gaz, le relevé d’identité bancaire ainsi que le relever du compteur. Accompagnée de la demande de résiliation, sera expédiée au fournisseur historique à qui le client veut souscrire l’offre réglementée. Il est également possible de contacter ce fournisseur en appelant le service client ou bien d’envoyer la demande par internet via le site officiel du fournisseur. Pour plus d’infos, ces deux liens seront utiles : http://www.energie-info.fr/Fiches-pratiques/Je-change-de-fournisseur/Comment-revenir-au-tarif-reglemente-apres-avoir-souscrit-une-offre-de-marche.